Menu

Choose your fav song

Listen to the playlist (right) and Vote
 

Who's Online

Nous avons 18 invités en ligne

Visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui25
mod_vvisit_counterHier50
mod_vvisit_counterSemaine168
mod_vvisit_counterMois864
mod_vvisit_counterTout74943
Son et Vidéo

Play List

Video

The Clash - Stay Free (Live)
After the CLASH PDF Imprimer Envoyer

 

".... together make a great team.....but can the old system be beat ??..."

 

 

 

 

Un succédané de Clash avec Strummer et Simonon avec trois nouveaux musicos Nick Sheppard, Pete Howard et Vince White sort un nouvel album en 1985 : "Cut the Crap". Z'auraient mieux fait de les arrêter avant les conneries !! L'album est écrit par Strummer et Rhodes et produit par José Unidos. L'album est moyen et le titre phare "This is England" est une pâle nostalgie. Depuis, plus rien n'est sorti sous "The Clash".

 

 

 

 

Alors, kékizonfait les vrais Clash :

Joe :

Il est resté le plus actif ciné, albums solo. On l'a même vu joué avec quelques pointures comme The Pogues et Brian Setzer (ex guitare-chant des Stray Cats). Dernier sévice en cours et pas des moindres avec son groupe "The Mescaleros" : "Rock Art and X-Ray Style" en 1999. Par pitié, Joe continue... Voir la bio complète de Joe Strummer

Malheureusement par un triste dimanche d'hiver londonien, Joe nous quitte le 22 décembre 2002 suite à une crise cardiaque ......... So long Joe, y'a aussi un Paradis pour les rockers et il est vachement mieux que celui des curetons.

Mick :

Après son éviction des Clash, Jones intègre brièvement General Public. Cependant, au moment où sort le premier album du groupe, Jones n'en fait pas officiellement partie bien qu'il joue de la guitare sur la plupart des titres.
En 1984, il quitte alors General Public pour former derrière le groupe Big Audio Dynamite (souvent appelé BAD) avec le réalisateur de cinéma Don Letts, qui avait dirigé les Clash sur diverses vidéos et réalisera plus tard Westway To The World, un documentaire sur les Clash. Le premier disque du groupe, This Is Big Audio Dynamite, sort l'année suivante, comprenant la chanson E=MC2 qui remportera un succès dans les discothèques.
Pour leur second opus No. 10 Upping St., Mick Jones fait appel à Joe Strummer. Ensemble, ils écrivent plusieurs chansons de l'album dont Beyond the Pale, V. Thirteen et Sightsee M.C.. Strummer co-produit aussi l'album. Cette collaboration ne dure pas longtemps et suite à l'album, Mick Jones et Joe Strummer ne travailleront plus jamais ensemble.
La pochette de Tighten Up, Vol.88, leur troisième album, est peinte par l'ex-bassiste des Clash Paul Simonon. Suite à l'enregistrement, Jones développe un pneumonie et passe la plupart du temps à l'hôpital. Une fois soigné, Mick Jones réalise un album supplémentaire avec Big Audio Dynamite, intitulé Megatop Phoenix avant de recomposer la formation du groupe. Renommé Big Audio Dynamite II, le groupe sort The Globe.
Le groupe est de nouveau remanié en 1994 et, cette fois sous le nom de Big Audio, sort l'album Higher Power. En 1995, ils sortent l'album de greatest hits Planet B.A.D. tout comme l'album studio F-Punk, toutefois sous le nom de Big Audio Dynamite.
Un nouvel album, Entering a New Ride, est réalisé en 1997 mais est disponible uniquement sur Internet en raison du différent qui les oppose à leur label de l'époque Radioactive Records. Un autre best of intitulé Super Hits sort en 1999.
En 2003, Mick Jones s'associe à l'ancien membre de London SS et de Generation X Tony James pour former un nouveau groupe nommé Carbon/Silicon. Ils font une tournée au Royaume-Uni et participent à de nombreux concerts de soutien anti-fascistes. Ils enregistrent également 4 albums à tirage limité : Sample This, Peace, Dope Factory Boogie,The Grand Delusion et The Homecoming. Le premier album officiel du groupe, A.T.O.M (A Twist of Modern), est publié sur leur site internet[2] le 28 juillet 2006. L'album Western Front suit peu après, le 14 octobre 2006 et inclus des versions ré-enregistrées de leurs précédentes chansons.
Entre-temps, Mick Jones devient aussi un producteur occasionnel. Il est d'ailleurs aux commandes du premier album du groupe rock de Londres The Libertines, Up The Bracket (2002). Le CD est bien reçu par la critique, à la fois au Royaume-Uni et aux États-Unis. Jones reste producteur sur le deuxième et dernier album éponyme du groupe. Il a aussi produit Down In Albion, le premier album du nouveau groupe de Pete Doherty, l'ancien chanteur et guitariste des Libertines, Babyshambles.
 

Paul :

Ancien de l'Art school (Comme Mick) est retourné à ses toiles pour exercer sa passion : la peinture. Pourtant en 1991, il forme un groupe Havana 3 a.m qui ne livrera qu'un  seul et médiocre opus du même nom que le groupe. En 2006, il rejoint un projet musical "The Good, the Bad and the Queen" dans lequel on retrouve Damon Albarn (Blur, Gorillaz) et Fela Kuti.

Quelques peintures de Paul :

  
  
 

 

Topper :

 En 1986, il réalise un album "Waking up" qui ne restera pas dans les mémoires. Toujours accro à la poudre, il fera un an de taule et finira ruiné et S.D.F jusqu'à ce qu'il décroche. D'ailleurs, il fait son outting dans l'excellent "Westway to the World" de Don Letts. Depuis, il est clean et on commence à le revoir sur scène.

Voir les discographies Post-Clash

 Voilà, ainsi s'achève l'histoire et parfois la légende d'un des dinosaures du rock anglais et même du l'histoire du rock (n'ayons pas peur, non, non !) irremplacés et irremplaçables mais putain, qu'est-ce qui nous manque.... Armagideon time.

 

2003 :  Récompensés pour l'intégralité de leur oeuvre et leur influence sur l'histoire du Rock, The Clash fait son entrée au Rock and Roll Hall of Fame pour l'éternité.

 

 


 2003/2004 : Classement des 500 meilleurs albums et chansons du Rock selon le magazine "Rolling Stone"

L'album "LONDON CALLING" apparaît en 8 ème place

La chanson "LONDON CALLING" apparaît en 15 ème place

Mise à jour le Vendredi, 01 Mai 2009 13:31